Publique / T 01 23 45 67 89 / F 01 23 45 67 89 / info@monsite.fr / © 2023 par Publique.  Créé avec  Wix.com

Festivals

Hebraïca c'est aussi deux grands festivals par an, regroupant de nombreuses manifestations culturelles

à travers la ville.

Pourquoi des festivals
L'association Hebraica a pour mission de diffuser la culture juive et de promouvoir et les œuvres nouvelles dans tous les genres. A cette culture juive millénaire, il faut ajouter la culture israélienne.  C'est dans ces buts qu'Hebraica a créé plus de vingt ans auparavant ce qui allait devenir les Journées de la culture juive et le Printemps du cinema israélien, en 2004.
 Un festival permet d'aller à la rencontre des publics, de s'inscrire dans la cité et dans la durée. Alors qu'une programmation en un lieu fidélise un public précis, le festival capte des publics de hasard, et cela permet ainsi de diffuser la culture juive auprès de ceux qui ne s'intéressent pas a priori.
Des festivals pour faire des ponts entre la culture juive et la cité toulousaine. 

 

Les Journées de la Culture juive datent depuis plus de 20 ans. Elles proposent des manifestations dans tous les domaines de la culture: conférences, concerts, projections, débats, etc. Chaque année, un nouveau  thème est abordé de différentes manières, par divers intervenants. Le public vit ainsi une culture en mouvement, en action. Ce festival se veut sans a priori, sans tabou, ouvert à toutes les discussions, à tous les arts.
 

Le printemps du cinema israelien Organisé par l'association de culture juive Hebraica, ce festival est devenu au fil des éditions le plus grand festival de cinéma israélien d'Europe, dans la mesure où il se déroule dans 8 villes: Toulouse, Ramonville, Colomiers, Muret, Blagnac et Auzielle, Albi et Montauban.

Durant près de trois semaines au mois de Mai, les principales sorties de l'année sont regroupées lors de cette programmation.

À cela s'ajoutent les films projetés au Festival de Cannes l'année antérieure, et, de manière privilégiée, la même année, donc en quasi simultanéité avec les projections cannoises.

Le Printemps du Cinéma israélien propose aussi des avant premières, et, de manière exceptionnelle, des films qui ne sont pas distribués en France et qui ont obtenu des prix dans de nombreux festivals européens et américains. Enfin, un bon festival ne peut se dérouler sans des rencontres. Réalisateurs et acteurs accompagnent certaines projections.

Un festival dépaysant, qui donne à voir, à réfléchir, sur un pays si souvent réduit à des clichés et, plus largement, sur l'humain dans son universalité.